Déplier le menu

Népal

Les équipes de Handicap International continuent de prodiguer des soins de rééducation et de fournir des aides à la marche dans 7 districts du pays touchés par le séisme du 25 avril. L'association mobilise également ses ressources pour relever les défis logistiques nombreux et accèder aux victimes des zones isolées et éloignées.

Partagez cette fiche pays

Les équipes de Handicap International continuent de prodiguer des soins de rééducation et de fournir des aides à la marche dans 7 districts du pays touchés par le séisme du 25 avril. L'association mobilise également ses ressources pour relever les défis logistiques nombreux et accèder aux victimes des zones isolées et éloignées.
Les équipes de Handicap International continuent de prodiguer des soins de rééducation et de fournir des aides à la marche dans 7 districts du pays touchés par le séisme du 25 avril. L'association mobilise également ses ressources pour relever les défis logistiques nombreux et accèder aux victimes des zones isolées et éloignées.

Actions en cours

Trois mois après le séisme, les 24 kinésithérapeutes de Handicap International sur place ont pris en charge plus de 1 500 victimes, dispensé près de 6 000 séances de rééducation et distribué près de 1 000 aides à la mobilité (chaises roulantes, béquilles, déambulateurs, attelles, etc.). Des équipes assurent également des séances de soutien psychosocial pour aider les blessés et les populations traumatisées à faire face à leur détresse psychologique.

L'association a aussi distribué plus de 4 300 kits de première nécessité (tentes, kits de cuisine, kits d’hygiène, couvertures) et du matériel permettant de concevoir des toits de tôle afin de protéger plus de 11 000 personnes de la mousson qui ont tout perdu, dans les districts de Rasuwa, de Nuwakot et de Katmandou.

Handicap International mobilise le maximum de ressources pour accèder aux populations les plus touchées par ce nouveau tremblement de terre qui se trouvent dispersées dans des zones éloignées. En effet, les lieux les plus affectés sont très vallonnés et le réseau routier fortement endommagé par les séismes répétés.

Présents sur place au moment du terrible tremblement de terre du 25 avril 2015, 50 salariés de Handicap International, renforcés moins de trois jours après la catastrophe par une équipe d’urgentistes arrivés de France avaient déjà pu agir immédiatement auprès des blessés. Leur objectif : soutenir les hôpitaux saturés, limiter les risques de handicaps durables en assurant un suivi après la sortie de l’hôpital et en prodiguant des soins de rééducation physique. L'association a également distribué dès les premiers instants de cette catastrophe du matériel de première nécessité stocké dans le cadre du projet de gestion des risques de catastrophes naturelles qu'elle conduisait auprès des communautés. 

Handicap International est présente au Népal depuis 15 ans. Elle a mis en place des centres de réadaptation et des unités mobiles qui permettent à des milliers de Népalais de bénéficier de soins de kinésithérapie ou d’être appareillés. L’association travaille également avec les services d’insertion professionnelle pour qu’ils puissent répondre aux besoins spécifiques des personnes handicapées et ainsi leur permettre d’être économiquement autonomes.

Ce pays, accolé à la chaîne himalayenne, connaît une importante activité sismique, en particulier la vallée de Katmandou où vivent 1,5 million de personnes. C’est pourquoi les autorités et des ONG dont Handicap International préparent les habitants à la gestion des risques de ces catastrophes annoncées.

 

Domaines d'intervention

Paroles du Terrain

  • Réadaptation
  • Urgence

Un an après le séisme au Népal, Handicap International apporte toujours son aide aux victimes

Le 25 avril 2015, un séisme de magnitude 7.8 a frappé le Népal, fait perdre la vie à plus de 8.700 personnes et en a blessé plus de 22.000. Handicap…
  • Prévention

Hiver au népal : handicap international vient en aide aux plus fragiles

Face à l’hiver au Népal et afin d’aider les personnes qui ont tout perdu dans le tremblement de terre d’avril 2015, Handicap International a…
  • Réadaptation

Khembro et Nirmala, les sourires du Népal qui se reconstruit

Khembro et Nirmala, 8 ans toutes les deux, font partie des victimes du tremblement de terre qui a ravagé le Népal le 25 avril 2015. Huit mois après, les…

AIDEZ-LES concrètement

Situation du pays

Au Népal, pays le plus pauvre d'Asie, les risques de tremblement de terre sont très élevés.

Le 25 avril 2015, le Népal a été frappé par un très violent séisme d’une magnitude de 7,8 sur l'échelle de Richter. Son épicentre était situé à Gorkha où 70 % des habitations auraient été détruites. Gorkha est à 80 km au nord-ouest de Katmandou, la capitale. Selon l'ONU, 8 millions de personnes auraient été touchées par cette catastrophe. 
Le 12 mai 2015, un nouveau tremblement de terre de magnitude 7,4 frappe le Népal. Son épicentre se situe à 83 km à l'est de Katmandou et à 68 km à l'ouest de Namche Bazar, dans la région de l'Everest. Ce nouveau tremblement de terre a été suivi de nombreuses répliques. 

Selon l'ONU, ces séismes auraient fait près de 22 500 blessés et 8 850 morts.

Katmandou se trouve à la jonction entre les plaques indienne et eurasienne. Les risques des tremblements de terre sont élevés. Le pays se prépare à ces catastrophes mais les constructions népalaises sont peu adaptées et la vallée de Katmandou connaît une pression démographique importante (+ 4 % par an) qui démultiplie les risques.

Le Népal est le pays le plus pauvre d’Asie. Plus de 40 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Les trois-quarts des habitants dépendent de l’agriculture. 

Le développement économique a été freiné à cause d’un conflit qui a opposé durant une décennie les autorités aux insurgés maoïstes, aujourd’hui intégrés dans le processus démocratique. Ce conflit a fait 12 000 morts et des centaines de milliers de déplacés. Aujourd’hui, le pays est sur la voie de la démocratisation et connaît une relative stabilité. 

Le handicap est largement considéré comme un problème social. Il est rarement abordé dans une perspective de santé publique, ni pris en compte dans l'éducation, la santé et le développement économique. On estime que 78 % des enfants handicapés ne sont pas scolarisés (Barriga, 2011) et seul 1 % de la population handicapée du Népal a accès à un emploi.

Chiffres clés Népal - Handicap International 2015
Chiffres clés Népal - Handicap International 2015
Nos Actions pays par pays

Partenaires

  • Projet Renforcer la réadaptation au niveau local

    • Centre de réadaptation à base communautaire à Biratnagar (district de Morang) 
    • Fond national pour les personnes handicapées (district de Katmandou) 
    • ONG Prerana (district de Sarlahi)
    • Collège médical de Nepalgunj (district de Banke) 
    • Association nationale népalaise d'aide sociale (district de Kanchanpur)

    Projet Moyens de subsistances inclusives

    • Centre de réadaptation à base communautaire à Biratnagar (district de Morang) 
    • HomeNet  (district de Katmandou)
    • Centre népalais d'autonomisation et de communication des personnes handicapées (district de Banke)
    • Association nationale népalaise d'aide sociale (district de Kanchanpur)

    Projet Gestion des risques de catastrophes à base communautaire

    • Forum pour le Human Right and Disabled Nepal, district de Dang
    • Nepal National Social Welfare Association, district de Kanchanpur

    Projet Préparation aux tremblements de terre

    National Disabled Fund (NDF), Katmandou, région Centre.